Catégories
Histoire Recensions

1918 : L’étrange victoire

Broché : 416 pages
Editeur : Perrin (27 octobre 2016)
Langue : Français
ISBN-10 : 2262030383
ISBN-13 : 978-2262030384
Dimensions : 14 x 3,4 x 21,1 cm

 1918

Le 5ème et dernier volume de la série consacrée par Jean-Yves Le Naour à la Première Guerre mondiale possède les qualités de ses prédécesseurs : sources sûres et variées, vue en surplomb des événements dans leur globalité, relativisation accordée aux faits militaires… Pourquoi l’auteur estime-t-il « étrange » la victoire de 1918 ? Principalement pour deux raisons. Militairement, l’année 1918 consacre le dernier effort du Reich pour emporter la décision à l’Ouest, une fois la paix signée avec les bolcheviks, laquelle permet de rameuter plusieurs dizaines de divisions en France. Une série d’offensives fait vaciller le front allié et, lors d’une seconde bataille de la Marne, les Allemands sont arrêtés à quelques dizaines de kilomètres de la capitale. Cette série de coups de boutoir aura pour effet la nomination, dans le camp de l’Entente, d’un commandant en chef de l’ensemble des armées alliées. Anglais, Américains et Français tombent d’accord sur le nom de Foch. Il faudra beaucoup de patience et de détermination à ce dernier pour mettre fin aux égoïsmes nationaux. Alors que le redressement allié s’opère à partir de juillet – et qui met fin une bonne fois pour toutes à la légende entretenue par les nazis du coup de poignard dans le dos -, chacun fourbit ses armes pour gagner la paix, Britanniques et Français voyant d’un œil fort différent la place de l’Allemagne dans le nouveau concert des nations. La capitulation déguisée dans l’armistice du 11 novembre était lourde d’ambiguïtés pour l’avenir. Comme l’écrit l’auteur : « Avec le recul, il était donc possible de se demander s’il n’aurait pas été plus habile de conclure la paix sur le sol de l’ennemi. » La paix signée en cette fin d’année 1918 était chargée des embarras dont les totalitarismes surent tirer argument pour mettre à bas la construction édifiée lors du Traité de Versailles. 1918 annonçait 1939.

 

Jean-Yves Le Naour, 1918. L’étrange victoire, Perrin, 2016, 410 pages, 23€

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.