Catégories
Recensions Religion

Prier 15 jours avec Yves Congar : Acteur majeur du concile Vatican II

Broché: 126 pages
Editeur : Nouvelle Cité (16 février 2012)
Collection : Prier 15 jours
Langue : Français
ISBN-10: 2853136647
ISBN-13: 978-2853136648
Dimensions : 19 x 11,4 x 1,2 cm

  Prier 15 jours avec Yves Congar

Alors que l’Eglise catholique est en train de fêter le 50ème anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II, les Editions Nouvelle Cité ont eu l’excellente idée de faire du P. Yves Congar un des guides de la collection Prier 15 jours. Avec ce nouvel opus, Prier 15 jours avec Yves Congar, acteur majeur du concile Vatican II, il est proposé au lecteur chrétien de prendre un peu de hauteur par rapport à l’événement, de ne pas l’absolutiser au point de perdre l’essentiel de vue, à savoir la vie spirituelle.

Il est tout à fait opportun que les Editions Nouvelle Cité enrichissent leur célèbre collection avec le P. Congar. Sa personnalité de théologien éminent lui ayant valu une réputation internationale, sa présence est ici amplement méritée. L’image que l’on garde du P. Congar est celle d’un immense intellectuel à la personnalité difficile (d’aucuns le surnommaient lui, le natif de Sedan, le « sanglier des Ardennes »). Son rôle à Vatican II, à côté de théologiens de la carrure de Josef Ratzinger ou de Karl Rahner, ses nombreux ouvrages et articles, sa haute idée de la Tradition de l’Eglise ont peut-être fait perdre l’essentiel de vue. Le P. Congar était d’abord un prêtre, un homme de Dieu, un homme pécheur. Dans son célèbre Journal d’un théologien, il fait preuve d’une belle humilité : « Je dois prendre beaucoup plus au sérieux ce à quoi je crois, ce que j’ai moi-même si souvent prêché : la foi d’Abraham et de Moïse, la foi absolue au Dieu vivant. »

Dans ce petit livre d’une centaine de pages, l’auteur, le P. Daniel Blaj, prêtre du diocèse de Lyon, insiste sur la dimension priante et confessante de l’auteur de Chrétiens désunis et de Jalons pour une théologie du laïcat. Dans de courts chapitres consacrés à des thèmes aussi divers que l’Esprit Saint ou Martin Luther, le P. Blaj fait percevoir combien le P. Congar était attaché à l’Eglise, une Eglise qu’il voyait missionnaire, mais pas au sens où on l’entend communément : « Pour mon compte, écrit le P. Congar dans un ouvrage paru en 1962, j’ai été extrêmement étonné de constater que le motif proprement missionnaire apparaît très peu dans le texte ancien. L’Eglise apostolique a été apostolique par le rayonnement de cellules d’amour que composaient les chrétiens. » Décidément, la pensée du P. Congar est toujours actuelle.

 

Daniel Blaj, Prier 15 jours avec Yves Congar, Nouvelle Cité, 2012, 120 pages, 12.50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.