Catégories
Actualités Recensions

La tyrannie médiatique

Broché: 380 pages
Editeur : Via Romana (14 février 2013)
Langue : Français
ISBN-13: 979-1090029408
ASIN: B009LGEANM
Dimensions : 20,4 x 13,6 x 3,4 cm

 La tyrannie médiatique

Jamais les médias n’ont eu autant de pouvoir et d’influence. Ils sont partout, faisant la loi, disant le bien et le mal, posant ici des interdits, autorisant là des libertés… Mais, au juste, sont-ils aussi libres et indépendants qu’ils le proclament et quelle est leur vraie nature ? Jean-Yves Le Gallou a son avis sur la question et c’est d’une manière tranchée qu’il l’annonce dans ce livre passionnant. Voilà des années qu’il s’interroge sur le robinet d’eau tiède que sont devenus les grands médias. Comment se fait-il que tous tiennent le même discours à peu de choses près ?

Est-ce un hasard si beaucoup donnent l’impression de promouvoir un monde « d’individus sans racines et de sociétés sans frontières » (p. 10) ? Des plaies dont souffrent les médias il faut en retenir trois. Réduisant leur emploi à de la simple communication, ils ont trahi leur fonction première qui est d’informer honnêtement. Or, la communication ressemble plus à de la propagande qu’à l’exposé d’une situation avec ce qu’il suppose de prudence et de mesure. Assujettis à la présence quasi-obsédante de la publicité, les grands médias sont tombés sous la coupe des financiers. Pour ces derniers, seule compte la rentabilité ; en conséquence, l’information n’est plus que l’habillage d’une manipulation visant à faire de l’usager un consommateur lobotomisé. Enfin, le conformisme des journalistes est tel que le discours politiquement correct est un passage obligé, toute attitude non conformiste étant de nature à être payée comptant.
Pour donner du poids à son propos, Jean-Yves Le Gallou multiplie les exemples… consternants pour des médias qui se flattent, le cœur sur la main, de donner une information de qualité. Manipulations et bobards sont légion, tout un vocabulaire – une novlangue – est fabriqué pour maintenir le citoyen en état d’hébétude et la « bien-pensance » coule à flots dans un monde en noir et blanc. Pour l’auteur, un tel état des lieux dit beaucoup des dangers qui planent sur l’exercice de la démocratie. En effet, écrit-il, pour être pleinement en démocratie, « encore faut-il que le peuple soit loyalement informé, que sa capacité de réflexion soit cultivée, qu’une pluralité de choix politiques lui soit offerte et équitablement présentée. Aucune de ces quatre conditions n’est aujourd’hui remplie en France » (p. 196). Que faire pour préserver le corps social de ce déluge de désinformations ? Pragmatique, Jean-Yves Le Gallou livre à la fin de son ouvrage les outils utiles à une nécessaire ré-information.

Jean-Yves Le Gallou, La tyrannie médiatique, Via Romana, 2013, 379 pages, 23 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.