Catégories
Histoire Recensions

Carthage – Histoire d’une métropole méditerranéenne

Broché : 464 pages
Editeur : Perrin (14 avril 2016)
Langue : Français
ISBN-10 : 2262041121
ISBN-13 : 978-2262041120
Dimensions : 15,5 x 3,7 x 24,1 cm

 Carthage

Dans la mémoire collective Carthage continue de souffrir la comparaison avec Rome. Alors que la cité punique s’effondrait en 146 avant J.-C. sous les coups de l’occupant romain, l’histoire à la fois longue et prestigieuse de Rome ne faisait que commencer. Il n’empêche : le conflit entre les deux cités rivales a marqué l’histoire de la Méditerranée. L’ouvrage de Khaled Melliti ne se voulant pas exhaustif, on pourra regretter l’absence de certains domaines. Dommage par exemple que la vie quotidienne à Carthage ne soit pas évoquée ; elle aurait pu amener d’intéressantes comparaisons avec La vie quotidienne à Rome vue par Jérôme Carcopino. Certes, l’ouvrage de ce dernier se situe au premier siècle de notre ère mais les trois siècles qui séparent l’apogée de la puissance carthaginoise et le début de l’Empire romain se situent dans le domaine de réflexion de l’histoire longue. Regret, a-t-on signalé, d’une histoire purement diplomatique et militaire, tentation de nombreux livres d’histoire qui préfère se pencher en détail sur l’histoire des dynasties plutôt que sur l’histoire vécue des peuples. Cela étant dit, on saluera le gros travail d’érudition de Khaled Melliti ainsi que la façon claire avec laquelle il narre les guerres puniques. Après les foudroyants succès d’Hannibal en Italie (victoire de Cannes en 216) et la défaite devant les troupes de Scipion sur le territoire même de Carthage, les historiens avaient tendance à considérer comme du menu fretin les années qui suivaient. L’auteur insiste avec raison sur les considérants qui ont amené Rome à vouloir se débarrasser une bonne fois pour toute de sa rivale, semblant donner raison à l’obsession de Caton l’Ancien pour qui « Carthage devait être détruite ». C’est la résurrection économique, au début du II° siècle de notre ère, qui va peu à peu conduire Rome sur les chemins du déshonneur : la crainte d’avoir à affronter une puissance punique renouvelée – après les très dures guerres puniques – valait bien la destruction complète de Carthage par les soldats de Scipion Emilien.

 

Khaled Melliti, Carthage, Perrin, 2016, 549 pages, 25€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.