Catégories
Actualités Recensions

Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé

Broché : 288 pages Editeur : PIERRE-GUILLAUME DE ROUX (29 mai 2015) Collection : PGDR EDITIONS Langue : Français ISBN-10 : 2363711289 ISBN-13 : 978-2363711281 Dimensions : 22,5 x 2,3 x 14 cm
Broché : 288 pages
Editeur : PIERRE-GUILLAUME DE ROUX (29 mai 2015)
Collection : PGDR EDITIONS
Langue : Français
ISBN-10 : 2363711289
ISBN-13 : 978-2363711281
Dimensions : 22,5 x 2,3 x 14 cm

 Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé

Le dernier livre de l’essayiste Hervé Juvin est plus un pamphlet qu’une étude longuement mûrie sur le monde contemporain. Avec la chute du mur de Berlin, l’Europe pensait avoir recouvré son unité et son indépendance. Beaucoup croyaient à l’époque qu’elle jouerait à nouveau un rôle de premier plan dans l’histoire du monde. Hélas, c’était ne pas vouloir comprendre que la construction européenne se muerait en une sorte de coquille vide et que l’imperium américain ne consentirait jamais à laisser l’Europe devenir une puissance majeure. Bien sûr, il est toujours possible de considérer que la domination américaine est moins pesante qu’à l’époque de l’Union Soviétique. A cet égard, il est certain que l’émergence de puissances comme la Chine ou l’Inde paraît avoir affaibli la prépondérance américaine. Si l’on y regarde de plus près, on peut faire un autre constat. La puissance américaine a mué, elle a changé. Pour Hervé Juvin, ce qui compte désormais, c’est moins le nombre de tanks et de tonnes d’acier fabriquées que l’environnement international. Or, celui-ci s’est fondu dans une globalisation qui doit beaucoup aux grandes compagnies états-unienne, genre Google ou Amazon. C’est grâce à de tels leviers que l’américanisation du monde est en marche. Hervé Juvin ne s’en prend pas aux USA en tant que tel, il considère seulement que ce pays est devenu le tremplin de tous ceux qui pousse au règne omnipotent de la globalisation, de Georges Soros aux mafieux ukrainiens. Face à ce bulldozer, l’Europe, incapable d’avoir une politique cohérente et ambitieuse, ne pèse pas lourd. Dans cet essai un peu brouillon, Hervé Juvin appelle au non-alignement de l’Europe et au rapprochement avec des acteurs majeurs comme la Russie. Parfois confus, Le Mur de l’Ouest… rappelle un certain nombre d’urgences, qu’elles soient politiques, militaires, économiques ou environnementales. Comment, tout comme lui, ne pas être pantois devant le fait que nous continuions à confondre économie et raison de vivre, croissance et civilisation. Que les hommes mettent du temps à comprendre le monde !

 

Hervé Juvin, Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé, Pierre-G. de Roux, 2015, 276 pages, 23€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.