Catégories
Actualités Recensions

Dictionnaire amoureux du crime

Broché: 940 pages
Editeur : Plon (21 février 2013)
Collection : Dictionnaire amoureux
Langue : Français
ISBN-10: 2259211216
ISBN-13: 978-2259211215
Dimensions : 20 x 13 x 5,4 cm

 Dictionnaire amoureux du crime

Un dictionnaire amoureux du crime, il fallait oser ! C’est ce que vient de faire avec talent Alain Bauer, professeur de criminologie, dans la désormais célèbre collection des Dictionnaires amoureux éditée chez Plon. Il ne fallait pas moins de 900 pages pour espérer faire le tour d’un domaine aussi considérable. Car le crime n’est pas réductible à la violence physique. En effet, précise l’auteur dans sa préface, « l’escroquerie, le vol, les trafics, la contrefaçon composent autant d’éléments d’une partition criminelle dont la créativité semble sans limites. » Autant dire qu’un tel dictionnaire donne seulement à voir la partie émergée d’un gigantesque iceberg. Cet iceberg, c’est le crime sous toutes ses coutures qui donne lieu, en l’occurrence, à un vaste choix d’entrées, de « Antigang » (brigade) à « Zampa » (Gaëtan, dit Tany). Fiction et réalité se mélangent allègrement. Films, séries télévisées et personnages romanesques comme Maigret et Arsène Lupin ont donné une dimension supplémentaire à l’éternelle course-poursuite du gendarme et du voleur. A côté de ces personnages romanesques la réalité donne à voir des hommes et des femmes qui n’ont rien à envier à ce que les maîtres des romans les plus noirs n’ont pas toujours osé écrire. La plus fertile imagination aurait-elle conçu les horreurs perpétrées par un Jack l’Eventreur ou, plus proche de nous, par un Michel Fourniret ? La réalité a tôt fait de rattraper la fiction. En matière de férocité, certains serials killers ne le cèdent en rien à Hannibal Lecter, le célèbre psychopathe du Silence des agneaux. A côté de ces personnalités fascinantes et monstrueuses, il faut retenir du livre d’Alain Bauer le poids des grandes organisations criminelles. A côté des sociétés du crime les plus connues comme la Mafia, Cosa Nostra, les Triades chinoises et autres cartels sud-américains, voilà que sont apparues, depuis quelques années, de puissantes organisations tentaculaires. Le MS 13 salvadorien, qui s’est internationalisé, compterait à peu près 50 000 membres dans le monde. Avec la mondialisation, une nouvelle criminalité voit le jour qui va du gang de cité au cyber-terrorisme. Dans le match séculaire qui oppose le crime à la police, il est à craindre que le premier ait toujours un coup d’avance. De l’assassinat d’Abel par Caïn jusqu’au terrorisme d’aujourd’hui, le crime continue de révéler la face la plus sombre de l’âme humaine.

Alain Bauer, Dictionnaire amoureux du Crime, Plon, 2013, 941 pages, 24.50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.