Catégories
Histoire Recensions

Une histoire buissonnière de la France

Poche : 574 pages
Editeur : Flammarion (28 août 2011)
Collection : ESSAIS
Langue : Français
ISBN-10 : 208123789X
ISBN-13 : 978-2081237896
Dimensions : 22 x 3,8 x 13,4 cm

 Une histoire buissonnière de la France

Pour qui souhaite lire une histoire décalée et originale de notre pays, il n’y a pas à hésiter : les historiens anglo-saxons sont les meilleurs dans ce genre d’exercice. L’Histoire buissonnière de la France, du britannique Graham Robb, va de pair avec l’époustouflante Fin des terroirs de l’américain Eugen Weber. Les Editions Flammarion ont eu l’excellente idée de rééditer le livre du premier, en poche, dans la collection « Champs ». Graham Robb n’est pas retourné à Mérovée et à Clovis, voire plus haut ; l’histoire qu’il nous propose concerne essentiellement les XVIII° et XIX° siècles. Qu’on ne s’attende pas à une histoire chronologique distillant dans le détail les événements politiques, économiques, sociaux et culturels qui ont marqué l’histoire tourmentée de la France de l’époque. A l’instar de ces voyageurs anglais qui découvraient l’Europe et la France, au temps où les grands périples se faisaient en diligence – avant l’arrivée du chemin de fer -, l’auteur est allé fouiller l’âme de la France, surtout son âme provinciale, ce qui faisait qu’elle paraissait davantage un agrégat de peuples mal mariés qu’une nation unie et indivisible. Quand il écrit cette Histoire buissonnière, que voit l’auteur ? Il décrit des populations qui parlent davantage patois que français, des humbles qui ne connaissent guère plus que leur canton, des croyances largement basées sur la superstition, bref, une nation hétéroclite de paysans et d’artisans, de territoires divers tenant mordicus à leurs particularités. Parmi les grandes évolutions qu’a connues le pays au XIX° siècle, il en est une qui est rarement mise en avant et qui pourtant, en liant les territoires et les hommes, en donnant un visage à la géographie de la France, s’est avérée crucial : la création d’un véritable réseau routier. Avant d’être industrielle et scientifique, c’est ici que Graham Robb voit le germe de la grande transformation qui va affecter l’Europe, en particulier celle de l’Ouest.

Mêlant érudition et humour, cette Histoire buissonnière de la France est un petit chef-d’œuvre d’originalité qui confirme le fait suivant : l’histoire, y compris la grande, s’élabore dans la vie quotidienne des peuples.

Graham Robb, Une histoire buissonnière de la France, Champs Histoire, 2011, 592 p., 10 €

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.