Catégories
Actualités Recensions

La stricte observance

Éditeur ‏ : ‎ Gallimard (11 octobre 2018)
Langue ‏ : ‎ Français
Broché ‏ : ‎ 128 pages
ISBN-10 ‏ : ‎ 2072821126
ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2072821127
Poids de l’article ‏ : ‎ 100 g
Dimensions ‏ : ‎ 11.7 x 1.1 x 18.5 cm

Bien qu’athée, Michel Onfray s’inquiète du déclin de la civilisation judéo-chrétienne. De la même façon que les jugements péremptoires sur l’Eglise et le christianisme l’ont quitté, il a affiné son jugement sur la tradition intellectuelle laissée par le christianisme : des Pères de l’Eglise aux théologiens contemporains.  Michel Onfray, qui jadis vouait aux gémonies le legs chrétien, a beaucoup travaillé l’histoire de l’Eglise, ce qui vaut ici, par exemple, des pages fort intéressantes au sujet du débat sur la grâce qui divisa les plus brillantes intelligences de l’Eglise au XVII° siècle. Sous-titre de La stricte observance : Avec Rancé à la Trappe ; il s’explique présentement parce que le philosophe a effectué un court séjour à l’abbaye de La Trappe, à Soligny et parce qu’au XVII° siècle, l’abbé de Rancé, qui avait mené dans sa jeunesse une vie de barreau de chaise, réforma la règle en lui apportant la plus grande rigueur. M. Onfray s’est intéressé aux aspects les plus rudes de la réforme menée par Rancé, réfléchissant aux effets métaphysiques de l’isolement et d’une discipline stricte sur les âmes et les corps de ceux qui ont choisi la voie du monachisme. Une belle réflexion sur la mort et la fuite du monde.

Michel Onfray, La stricte observance, Gallimard, 2018, 117 pages, 13€

L’extrait : « J’ai été saisi par cette communauté de solitudes qui ne se parlent pas, qui ne se touchent pas, qui ne s’adressent pas la parole, mais qui sont ensemble pour tout… » (p. 40)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.