Catégories
Recensions Religion

Allah cet inconnu : Confession d’un ancien doyen de faculté théologique islamique en Egypte

Broché: 240 pages
Editeur : Editions Qabel (22 août 2012)
ISBN-10: 2953874437
ISBN-13: 978-2953874433
Dimensions : 25 x 15 x 2 cm

 Allah cet inconnu : Confession d’un ancien doyen de faculté théologique islamique en Egypte

Ce livre est le récit d’une conversion. Il doit être, en un temps où l’on évoque souvent les conversions d’Occidentaux à l’islam, pris très au sérieux. Sait-on le nombre de musulmans qui, à l’instar de Mohamed Rahouma, quittent les eaux tumultueuses de l’islam pour une autre religion, le christianisme en particulier ? On ne le saura jamais. En effet, la charia stipulant la mort pour l’apostat, mieux vaut pour ce dernier tenir sa langue. Mohamed Rahouma n’a pas de ses préventions, lui qui a largué les amarres de la religion de son enfance pour se faire baptiser. Né en Egypte, longtemps doyen d’une faculté d’études islamiques, il avait tout pour jouir tranquillement de sa position sociale. Son questionnement religieux a mis en péril la gloire et les honneurs auxquels sa position professionnelle le plaçait. Passé l’âge de la jeunesse, il s’est beaucoup interrogé sur les fondements de l’islam et les comportements de ses coreligionnaires. Les trois ans qu’il a passés en Arabie Saoudite l’ont détourné pour de bon de la religion de ses ancêtres. Tout ne lui apparaît qu’hypocrisie, mensonge et fausseté. Allah cet inconnu est le récit d’un itinéraire, un chemin qui fait alternativement passer un homme par le doute, le rejet puis l’amour du Dieu de Jésus-Christ. Son départ pour l’Amérique et sa rencontre avec des couples chrétiens l’amènent à rejeter définitivement l’islam.

L’itinéraire de M. Rahouma est loin de se borner à un simple questionnement. Son rejet de l’islam est absolu. « Un Dieu, écrit-il, qui ordonne le meurtre et incite aux invasions, à la guerre, au jihad et à l’effusion de sang, ne peut absolument jamais être un vrai Dieu. » (p. 205). Estimant avoir perdu beaucoup de temps, il se fait volontiers prosélyte, estimant qu’il ne peut garder pour lui le trésor et la grâce dont il bénéficie. Il a créé une association appelée « Jésus m’a libéré » destinée à l’accueil de musulmans désirant le baptême. Façon pour lui de donner corps au chemin de lumière qu’il dit emprunter depuis sa nouvelle naissance : « J’ai découvert en moi-même une capacité étonnante d’aimer. » Comment ne pas saluer le courage lié à un tel témoignage ?

Mohamed Rahouma, Allah cet inconnu : Confession d’un ancien doyen de faculté théologique islamique en Egypte, Editions Qabel, 2012, 239 pages, 17 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.