Catégories
Actualités Recensions

Carnets inédits (1987-2020)

Éditeur ‏ : ‎ Bouquins (11 mars 2021)
Langue ‏ : ‎ Français
Broché ‏ : ‎ 1152 pages
ISBN-10 ‏ : ‎ 2221250230
ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2221250235
Poids de l’article ‏ : ‎ 610 g
Dimensions ‏ : ‎ 13.3 x 2.9 x 19.9 cm

Au terme de ce millier de pages de notes, Jacques Julliard se raconte et raconte le monde tel qu’il l’a vu évoluer durant ces trente dernières années. Souvenirs, impressions et opinions s’égrènent, accompagnant la vie d’un observateur qui a eu la chance de fréquenter nombre de décideurs et de beaux esprits. J. Julliard raconte son travail de collaboration au sein de magazines, ses rencontres avec des présidents de la République, y compris avec ceux qui ne sont pas de son bord politique, ses lectures, ses entretiens, etc. Ce qui domine indiscutablement chez cet esprit un peu touche-à-tout : la politique, la littérature, le journalisme… et la religion, l’auteur ne cachant pas qu’il demeure profondément catholique, radicalement attaché à la figure du Christ, posture très rare dans le milieu du journalisme. Le progressiste qu’il est dresse un constat similaire à celui dressé par des auteurs conservateurs : faillite de l’Ecole, évanouissement de l’autorité, inculture généralisée, mise en avant d’une société de spectacle hédoniste, faisant de la consommation et du tourisme ses pierres d’angle… Bref, ces Carnets sont le constat lucide que quelque chose ne tourne plus rond dans ce pays.

Jacques Julliard, Carnets inédits (1987-2020), Bouquins, 2021, 1 110 pages, 32€

L’extrait : « Dans mon enfance, à la campagne, on était vieux bien plus précocement qu’aujourd’hui (…). Au moins on ne se débarrassait pas des vieux ; on ne les cachait pas. (…) Outre les menus services qu’ils rendaient, ils avaient une fonction essentielle : la transmission. » (p. 1 041)