Pétain

Broché : 1035 pages
Editeur : Perrin (28 août 2014)
Langue : Français
ISBN-10 : 2262038856
ISBN-13 : 978-2262038854
Dimensions : 24,1 x 3,7 x 15,4 cm

 Pétain

Pourquoi une nouvelle biographie de Philippe Pétain alors que la recherche historique est déjà riche de plusieurs livres consacrées au chef de l’Etat français ? C’est peut-être que les biographies précédentes étaient engluées dans des querelles partisanes, pro et anti-Pétain se renvoyant la balle, les premiers pour lui trouver des circonstances atténuantes et les autres pour l’accabler. Jusqu’à 1940, une vie de Pétain s’écrit sous le mode du panégyrique. Passé juin 1940, la création de l’Etat français, la concentration de l’ensemble des pouvoirs, la collaboration avec la puissance occupante souhaitée dès la rencontre de Montoire, couvrent d’un voile sombre une période qui, quoiqu’on en pense, ne comporte pas que du blanc et du noir. C’est tout le mérite de Bénédicte Vergez-Chaignon que d’avoir respecté la complexité de l’Histoire grâce à ce travail magistral. Il n’y a pas de révélations à attendre de la lecture de cette très volumineuse biographie. Mais, on peut dire que l’auteur, maîtrisant parfaitement son sujet, donne du personnage et de l’époque la peinture la plus juste possible. Produisant un travail d’historienne, non de justicière, Bénédicte Vergez-Chaignon dissèque avec méthode la complexité du vainqueur de Verdun. Commandant d’un régiment à la déclaration de guerre en août 1914, Pétain gravit rapidement les échelons jusqu’au maréchalat auquel il accède en 1918. Fort de sa réputation de chef brillant et économe du sang des soldats, Pétain est rappelé de son ambassade espagnole alors qu’en ce mois de juin 1940 le pays se trouve dans une déshérence totale. Pétain apparaît à tout le monde comme l’homme providentiel. Chef de l’Etat jouissant de la confiance des parlementaires, il aurait pu se contenter de gérer la faillite du pays. Il va faire plus : « Vouloir rénover la France, la redresser, en mettant en œuvre les idées qui lui sont chères de longue date. » (p. 425) De là la naissance d’un régime qui, par bien des aspects, s’apparente à une dictature.

Il faut saluer le remarquable travail de Bénédicte Vergez-Chaignon, auteur d’un travail équilibré et très documenté. Sans jamais céder à la polémique, l’historienne restitue aussi finement que possible les enjeux dans lesquels se débattaient le maréchal Pétain et aussi, dans une moindre mesure, le général de Gaulle. Après ce Pétain, il sera très difficile d’aller aussi loin.

 

Bénédicte Vergez-Chaignon, Pétain, Perrin, 2014, 1 040 pages, 29 €

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.